09 74 59 13 23
du Lundi au Vendredi
de 9h à 17h

l'usage des dalles stabilisatrices



dalle stabilisatrice de gravier

    Comment poser les Nidagravel ?

        Il est primordial d’effectuer correctement l’installation des dalles
        stabilisatrices.

        Pour cela, il faut préparer au préalable le sol, poser correctement
        les dalles, et enfin choisir un gravier adapté.Une fois ces étapes
        effectuées, vous pourrez profiter pleinement d’un sol esthétique
        et pratique.









« Une fois les dalles posées, profitez d’un sol visuellement parfait. »



                La fondation

        La pose des dalles nécessite une préparation du sol
        afin de le solidifier. Tout d’abord, il faut préparer une couche
        qui doit assurer une distribution uniforme de la charge portante.
        L’épaisseur de celle-ci est dépend de la charge envisagée. L’assise
        doit être réalisée de préférence de pierrailles compactées (calcaire,
        porphyre ou béton concassé) de manière à obtenir un revêtement optimal
        et perméable à l’eau. Toutefois, pour éviter que la couche de pierrailles
        perfore le géotextile, une couche d’égalisation de gravier fin doit être
        ajoutée au dessus. Il est important d’effectuer cette étape car sans
        cette couche supplémentaire les dalles risqueraient de s’enfoncer dans
        la terre avec le temps. Si votre aménagement est escompté uniquement
        aux piétons et aux vélos, alors il vous est possible de poser les plaques
        directement sur le sol en ayant mis au préalable un lit de pierraille
        compacté d’une épaisseur de 5-10 cm. Puis, revêtir d’une couche d’égalisation
        de 1 cm de gravier fin/gravillon, dans le cas d’un sous-sol stable.
        Par ailleurs, si l’usage est également destiné aux véhicules alors le
        sol doit être recouvert d’environ 15-20 cm de pierrailles auquel on
        y ajoute 1 cm de couche d’égalisation. Comme précédemment, vérifiez
        à ce que le sol soit le plus compact et lisse possible.
        Enfin, si l’usage est réservé aux poids lourds, la couche de
        pierrailles devra être de 30-40 cm et celle d’égalisation de 2,5 cm.




« La solidification du sol est primordiale avant de poser les plaques alvéolées. »

« Soyez vigilant à ce que le sol soit le plus lisse possible. »







dalle stabilisatrice

    Les bordures

        Les bordures de finition empêchent le gravier
        de s’échapper des dalles et protègent également le bord de celles-ci
        contre les charges mobiles.

        Les bordures doivent dépasser des plaques
        stabilisatrices de maximum 2 cm.Vous avez la possibilité d’effectuer
        la finition à l’aide de briques en argile ou en béton, de profilés
        d’aluminium, de bordures en béton, en PVC ou encore en PE recyclé.










"Pour une finition parfaite, ajoutez une bordure.  Laissez cours à votre imagination, les plaques sont découpables ! "






dalle stabilisatrices

      La pose des plaques

      Les dalles souples recouvrent une surface importante de près de 3 m2.
      Leur pose est dés lors particulièrement rapide. Positionnez avec
      précision les plaques les unes contre les autres. Le géotextile dépasse
      de chaque côté de la dalle afin de permettre un chevauchement par la dalle
      voisine. Grâce à leur flexibilité et à leur poids important après remplissage
      avec gravier, aucun ancrage mécanique n’est nécessaire même lorsque les dalles
      sont posées sur un sol en pente de maximum 25%. Elles sont faciles à découper
      à l’aide d’une disqueuse ou d’une scie sauteuse. Diverses formes géométriques
      ou courbes sont ainsi possibles. Veillez à utiliser un bordurage de la zone,
      notamment si des alvéoles sont ouvertes après la découpe, pour éviter que
      les graviers ne s’échappent.








« La pose des plaques est rapide et simple ! »



stabilisateur de graviers

    Le remplissage

        Afin de ne pas endommager les dalles, aucune charge mobile n’est
        autorisée sur celle-ci, tant qu’elles ne sont pas remplies avec
        du gravier. Après remplissage, les plaques résistent à une
        pression maximale de 400 tonnes/m2. Etant donné que le gravier
        se tasse de manière naturelle les premiers jours, il est conseillé
        de prévoir une couche de gravier de 2 cm au-dessus des dalles de
        manière à ce que l’épaisseur de la couche de gravier soit de 1 cm
        après un certain temps. Il convient de choisir un type de gravier
        provenant d’une roche dure pour que le gravier ne se désagrège pas
        au fil du temps. Ces types de graviers ont également moins tendance
        à favoriser la formation de mousse.








« Après remplissage, les panneaux peuvent supporter une charge allant jusqu’à 400 tonnes/m2. »




dalle stabilisatrices                      En ce qui concerne les Nidagrass ?

        Faciles et rapides à poser, comme pour les plaques

        stabilisatrices de gravier, la pose des dalles pour gazon doit respecter

        quelques étapes pour assurer un résultat final optimal. Ces étapes

        consistent à la préparation du terrain, la pose des plaques et le

        remplissage de celles-ci.











« Comme pour les Nidagravel, soyez vigilant à respecter les différentes étapes pour la pose des Nidagrass. »







dalle stabilisatrice

     La fondation

        Comme précédemment, la solidification du sol est une étape

        primordiale. Dans un premier temps, décaissez le sol en retirant toutes

        végétations, racines et cailloux. Puis, revêtir le sol d’une couche de

        grosse pierraille ou de concassé d’un calibre de 0-32. Cette couche,

        qui favorise le drainage de l’eau dans le sol, doit être d’une épaisseur

        variant entre 20 et 35 cm selon l’utilisation finale. Afin d’obtenir

        une surface plate et solide, nous vous conseillons de presser le sol

        à l’aide d’un rouleau ou d’une plaque vibrante.








« Revêtissez le sol d’une couche de pierraille pour favoriser le drainage de l’eau. »




                       La base


        Cette couche de base permet au gazon de s’enraciner dans le sous-sol.
        Appliquez environ 10 cm de terreau et de grains d’argile/lave expansée.
        Vous pouvez également mélangez au sable argileux de la tourbe et du terreau.
        Une fois cette couche déposée au sol, nivelez et pressez là à l’aide d’un râteau

                  La pose des dalles

        Après la préparation du sol, survient l’étape de la pose
        des Nidagrass. Simple et rapide, il vous suffit
        de poser les plaques à la surface et de presser solidement
        dans la couche préalablement préparée. Etant découpables,
        il vous sera facile de scier le treillis à l’aide d’une meule.
        Diverses formes géométriques et courbes sont ainsi possibles.
        Vous pouvez poser les plaques sur un sol en pente allant jusque 45 degrés.










« Posez simplement les dalles les unes à côté des autres. »




dalles stabilisatrices

    Le semis

        Remplissez les alvéoles avec de la terre végétale

        jusqu’à environ 1 cm au-dessus des plaques puis

        semez les graines et arrosez tous les jours jusqu’à formation de la pelouse.